BRAVO LA VOIX – C’est quoi?

Un week-end chantant pour :

 

Harmonisation

AL’apprentissage de 6 nouveaux titres spécialement harmonisés pour ce week-end par les chefs de chœur invités et accompagnés par un pianiste professionnel.

4 voix – 300 chanteurs

BL’expérience de pratiquer à 4 voix la chanson francophone contemporaine avec 299 autres choristes.

Énergie positive

CBravo La Voix ! Ça ne s’explique pas, ça se vit!


« Ces week-ends sont ouverts à tous, même à ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de chanter ailleurs que sous la douche… »

 

Quelques mots de notre photographe, Najia Boucard, sur l’édition 2016:
« Vivre Bravo la Voix de l’extérieur, l’œil dans l’objectif pour en immortaliser les instants les plus drôles, les plus tendres, les plus forts, c’est avoir l’esprit un peu en retrait, la concentration au repos et en conséquence n’en retenir que les mots qui percutent, les phrases qui bousculent et les mélodies qui chatouillent vos oreilles 2 jours durant.

Se souvenir de Barcella, de son chapeau de magicien et sa poudre de perlimpinpin. Daniel Lavoie, nous parler de ses plaines et ses rengaines. Anne Sylvestre qui a perdu ses ailes et la poudre d’or qui brillait dessus. Richard Segain souhaitant laisser, laisser la route, avoir le dernier mot et Calogero qui criait plus jamais, plus jamais, plus jamais ça. Un jour au mauvais endroit.

D’un jour au mauvais endroit, on dira plutôt 2 jours au bon endroit. Là où les harmonies ont dansé, où les notes ont été distillées et où les cœurs ont résonné. Andrée Brault, Michel Ponçot et Martin Le Ray ont transmis leur passion des terres de Québec, des chansons à texte et des airs qui s’impriment pour longtemps aux participants de la cuvée 2016, sur les hauteurs de Vaumarcus, tout proche des vignobles et forêts qui surplombent le lac de Neuchâtel et d’où la vue est toujours aussi belle.

Les amoureux du chant harmonisé y ont interprété la chanson francophone de tout leur cœur et toute leur voix, sous la baguette dynamique des 3 chefs de chœur arrivés tout droit du Québec et de France. Au piano, leur fidèle compagnon de portée, as des clés de sol et de fa, Nicolas Ruinet, qui s’imprègne année après année de chaque chant avec une célérité et un talent sans pareil et dont l’efficacité n’est plus à prouver.

C’est l’estomac bien calé par la fameuse équipe du Camp que tout le monde a pu assister au traditionnel concert du samedi soir. Cette année, Loraine Félix a enchanté les convives, du coin de l’œil, par sa nature espiègle et ses textes si vivants, empreints d’une atmosphère qui n’appartient qu’à elle.

On ne ressort jamais indemne d’un tel week-end. Fatigué, lessivé, séduit, heureux, avec inévitablement l’un ou l’autre des airs qui nous reste ancré dans l’esprit pour les jours qui suivent.

Rendez-vous est déjà donné pour la prochaine édition qui aura lieu dans les Alpes vaudoises, à Leysin, les 30 septembre et 1er octobre 2017. Amis de la musique, on vous y attend, parce que l’ambiance y est toujours belle et qu’on y vient pour elle, il semble… »

top

L’édition 2017 a invité:


Pierre Huwiler | Suisse

Nicolas Ruinet
Nicolas Ruinet au piano | France